Depuis sa création, les efforts du CDHAH se sont focalisés sur l’objectif essentiel de réduction des souffrances des populations victimes des crises consécutives à des catastrophes naturelles (Sécheresses, inondations, incendies…),à la pauvreté ou à la marginalisation. C’est justement, dans cette optique que le CDHAH a réalisé un grand nombre d’ouvrages et d’infrastructures pour l’accès des populations aux services sociaux de base, notamment l’eau, la santé et l’éducation. Ainsi, entre 2012 et 2014, le département a exécuté un Programme hydraulique qui a couvert les wilayas du Gorgol, du Guidimakha, du Brakna, du Hodh El Gharbi et du Hodh Chargui. Ce programme a permis la réalisation, réhabilitation, approfondissement et extension de puits et d’AEP (adduction d’eau potable) (Forages, Châteaux d’eau et kits solaires).Par ailleurs, le Commissariat a introduit récemment un nouveau module de microprojets, sous forme de « Pôles de Développement Intégré » (PDI), dont le financement et la promotion seront assurés dans le cadre des activités du FNASH (Fonds National d’Aides et de Secours Humanitaire). Ce concept permettra de développer, dans les zones vulnérables, une forme de foyers (fermes familiales) de renforcement de la sécurité alimentaire par la production paysanne de produits alimentaires destinés à la consommation locale. Ces Pôles de Développement Intégré (PDI), source de renforcement de la résilience des populations locales, sont conçus pour regrouper, au même endroit, et apporter, au plus près des paysans, une petite palette de services et de petites infrastructures de base nécessaires pour contribuer à améliorer leurs conditions de vie, les inciter progressivement au mode de production agricole familiale, à faible investissement, et accroître la sécurité alimentaire des populations cibles.

En outre, depuis sa création, le Commissariat accorde des subventions d’assistance à des personnes indigentes (malades, personnes âgées, veuves) qui ont bénéficié d’un appui sous forme d’aides sociales, en espèces.